Accueil

 

Présentation

Numéros
en cours

 

Nous acheter

Des idées
de sortie

 

Blog

 

Partenaires

 

Contact

RANDONNÉE

PÉDESTRE

SAINT-RAPHAËL

Le Dramont

Dans le Var aussi nous avons des calanques ! Et en plus les nôtres sont rouges !
Partons à la découverte de cet itinéraire peu connu et pourtant sublime…

• DURÉE DE LA VISITE :

Compter environ 4 heures, en prenant tout son temps pour les photos et les pauses devant les plus beaux panoramas.

 

• GPS :

43°25’037N 006°50’654E

 

• ACCÈS :

A Saint-Raphaël, prendre la direction d’Agay. Le Dramont est ensuite indiqué, à proximité immédiate de la localité d’Agay. Le parking longe la route, au niveau du grand monument du débarquement.

 

• DISTANCE :

Environ 8,5 km

 

• DÉNIVELÉ POSITIF :

Un peu plus de 300 mètres.

 

• POUR QUI ?

L’itinéraire peut se faire de façon plus ou moins sportive. Accessible au plus grand nombre lorsqu’on ne passe pas par l’itinéraire dans les rochers. Sinon, seule la montée vers le panorama pourra essouffler les moins aguerris.

 

• QUAND ?

Toute l’année, mais si vous venez en été, prévoir un couvre-chef, le soleil tape dur ! Hors saison, beaucoup moins de monde sur les sentiers, surtout au milieu du périple, très peu fréquenté.

 

• CONTACT :

Office de tourisme d’Agay : 04 94 82 01 85 Office de tourisme de Saint-Raphaël :
04 94 19 52 52

LES INFOS ESSENTIELLES...

Le site du Dramont est riche à la fois de son passé historique et de ses beautés naturelles. Commençons par l’histoire. Habité depuis l’Antiquité, ce site a toujours attiré les populations, de par son emplacement stratégique. Promontoire naturel dominant la rade d’Agay, il a tout naturellement servi de lieu de construction d’une tour de guet à son sommet, remplacée par la suite par un sémaphore au milieu du 19e siècle.

Au 20e siècle, le 15 août 1944, sa grande plage de galets a vu déferler sur elle 20 000 soldats américains pour le débarquement de Provence. Derrière ses sommets, des gisements de porphyres ont été exploités jusque dans les années 50 (aujourd’hui les carrières sont en eau et constituent un pôle d’attraction touristique en été).

Face à la plage, l’intrigante Ile d’Or, surmontée de sa tour carrée, qui inspira Hergé pour son album « L’île noire ». Son fantasque propriétaire du début du 20e siècle s’en est déclaré roi, allant même jusqu’à frapper sa propre monnaie et imprimer ses timbres.

Une roche rouge, la rhyolite, d’origine volcanique de l’ère primaire, offre un contraste de couleur saisissant avec la mer. Le relief tourmenté forme des calanques impressionnantes au centre du massif.

Au large, les nombreux écueils ont causé maints naufrages, les épaves sont répandues dans les parages (voir notre article sur le musée d’archéologie sous-marine de Saint-Raphaël dans notre numéro 1).

Bref, c’est un site qui a tout pour se démarquer et se laisser visiter comme nous allons le faire en détail.

PARCOURS :

1 PARKING

Ici, impossible de manquer le grand monument commémorant le débarquement, il occupe toute la place centrale. Petit moment de recueillement en hommage à nos glorieux aînés, qui ont contribué à libérer la France.

2 CHAPELLE SAINT-ROCH

De construction récente (en 1928), elle fut édifiée par les carriers qui travaillaient jadis dans les carrières situées derrière la route, remplacées maintenant par deux lacs aménagés. Son intérieur est simple mais soigné.

3 Revenir sur la place et se diriger vers la barge de débarquement. Vestige de cet illustre évènement, l’embarcation est tellement bien entretenue que l’on pourrait croire qu’elle a été installée là il y a peu. Pourtant 70 ans ont passé. On sent encore la graisse de la machinerie, telle qu’ont pu la sentir les GI’s américains de la 36e division du Texas.

Quelques pas encore pour surplomber la plage, puis descendre le petit sentier.

4 PLAGE

Nommée plage du Débarquement depuis 1944, elle est aussi nommée plage du Dramont. Composée de gros galets gris, elle est très prisée en été par les estivants qui pourront même trouver un peu de sable sur l’arrière. Face à la mer, se diriger vers la gauche, en restant sur le bord de l’eau.

5 PORT DU POUSSAÏ

Joli petit port de pêche et plaisance, comptant moins de 100 places. Quelques pointus traditionnels sont amarrés, propriété de pêcheurs professionnels ou particuliers chanceux. C’est également le point de départ pour le club de plongée local. En saison, possibilité de se restaurer ou manger une glace. Longer le bassin et poursuivre par le sentier balisé. Rester ensuite sur la droite pour passer par l’itinéraire des rochers.

6 Après avoir passé les petites calanques qui attendent vos coups de palmes, petite grimpette vers le premier promontoire rocheux. C’est de là que vous aurez un point de vue imprenable et magnifique sur l’île d’Or. Bien sûr on la voit déjà avant, mais croyez-nous, il faut vraiment monter jusque-là pour en apprécier tout le charme. On peut aussi y admirer le littoral jusqu’à Saint-Raphaël. Derrière ce pic, les adeptes de l’escalade trouveront leur bonheur, dans quelques voies équipées. Attention, si vous êtes sujets au vertige, ne pas tenter de grimper au sommet du pic qui surplombe la mer.

Redescendre le sentier vers le bord de mer, des marches faciliteront votre passage.

7 Après être remonté dans la forêt on atteint un embranchement avec une autre piste qu’on poursuit sur la droite. A peine plus loin, possibilité de marcher jusqu’à la pointe rocheuse, l’à-pic est impressionnant, et l’on remarque le petit bras de mer qui sépare un écueil de la côte. Par temps calme, le passage est fréquenté par des randonneurs aquatiques ou des kayaks de mer.

Revenir sur la piste et continuer dans le même sens.

8 Arrivés au croisement entre la piste qui descend vers la droite et celle qui remonte vers le sommet, rester sur la droite. C’est par là qu’on accède au superbe panorama sur la grande calanque et les énormes écueils verticaux détachés de la côte par l’érosion. Par endroits, bien respecter les ganivelles qui empêchent de piétiner la végétation. Le sentier est alors un peu plus ardu ; ceux qui appréhenderaient ce passage peuvent revenir au croisement et continuer par la piste principale.

9  Retour sur la route goudronnée et descente vers la plage de Camp Long.

10 PLAGE DE CAMP LONG

Magnifique espace de baignade, encadré par de longues pointes rocheuses qui en ferment presque l’accès. Rester sur le sable et poursuivre le sentier par les rochers.

On aboutit à une succession de petites criques, toutes plus jolies les unes que les autres.

11 PLAGE DES POINTES LONGUES

Belle plage surmontée par un grand mur de propriété. N’hésitez pas à vous rafraîchir les pieds, car après il faut remonter.

Revenir par le même chemin jusqu’à la plage de Camp Long et monter la route goudronnée de tout à l’heure.

12 Rester sur la route menant au sémaphore et à l’ancienne batterie. La montée est raide, mais ce n’est plus très long. Ne pas grimper jusqu’au sémaphore, mais tourner vers la gauche.

13 ANCIENNE BATTERIE

Vestiges de l’édifice militaire installé ici pour protéger la côte. Le panorama vous permet d’admirer le massif de l’Estérel et la baie d’Agay. Sur la droite, autre point de vue sur la grande calanque en contrebas. Un banc permet en outre de se reposer un peu. Redescendre ensuite la route en direction du sémaphore.

14 Au croisement, descendre à gauche, ne pas monter au sémaphore. On rejoindra plus bas la piste de tout à l’heure, que l’on suivra jusqu’au-dessus du port du Poussaï. Sans passer par les rochers de l’aller, cette portion de l’itinéraire est beaucoup plus rapide.

15 Au croisement, descendre au Port du Poussaï et suivre le premier trajet jusqu’au parking… Ouf ! vous êtes arrivés.

AVIS DE L'AUTEUR…

Une randonnée incontournable qui ravira les amateurs de roches découpées, de calanques, de photographies… C’est tout bonnement magnifique, on ne pourrait soupçonner une telle richesse de paysages en restant sur la route. Une si grande variété de panoramas sur une si courte distance c’est vraiment incroyable. Un lieu que l’on prend plaisir à faire découvrir !

Article disponible dans le magazine N°3 - avec la fiche rando détachable

Suivre nos actualités :

© 2015 – Les Incontournables du Var - Réalisé par SB'Com / Sophie Beneult - Tous droits réservés - Reproduction interdite /// Mentions Légales